Far West et Westerns : entre mythe et réalité

Articles Univers Western, Tous Les Articles -

Far West et Westerns : entre mythe et réalité

de lecture - mots

Le Far West est devenu mythique avant même que son époque se termine. Quoi de plus romanesque et exaltant en effet, que des histoires de cowboys et d’hommes de loi armés représentant la liberté et la justice, et faisant naître le rêve américain. A cette époque déjà, les "dime westerns", des livrets bon marché et populaires de style romanesque, transformaient en légendes les personnages courageux et armés qui vivaient dans les contrées sauvages de l’Amérique. Un peu comme le faisaient les chansons des troubadours à propos des chevaliers au Moyen Âge. 

Monument Valley

 

Dès sa création, l'industrie cinématographique s'est elle aussi enthousiasmée pour les histoires de cowboys à la gâchette facile, de bandits portant des bandanas, de justiciers aux cache-poussières flottant au vent, de shérifs et de marshals au service de la justice, qui définissent aujourd'hui le Far West tel qu'on le connaît. Les westerns sont donc nés plus ou moins avec le cinéma. 

Bien plus d'un siècle après qu'ils aient mordu la poussière, les noms de Wyatt Earp, Jesse James, Billy the Kid et Butch Cassidy restent connus par plusieurs générations de fans de westerns , dont beaucoup ne connaissent pas grand-chose d'autre du Far West. Ils sont devenus des icônes de la culture américaine et leurs actes de violence et de vol sont célébrés en films, en séries et même en bande dessinée. Mais les westerns spaghetti et autres œuvres nous ont-ils nourri d'un tas de balivernes sur le Far West ? 

La vraie vie au temps du Far West

Le Far West est une période certes, mais c’est aussi et surtout un lieu, l’Ouest sauvage américain. Et depuis que les pionniers ont commencé à explorer l'intérieur des terres à partir de la colonie anglaise de Jamestown en Virginie, la frontière de l'Ouest américain a toujours été un endroit dangereux. Probablement même qu'elle ne l'a en fait été vers la fin du 19ème siècle. C'est pourtant sur cette courte période, d'une trentaine d’années, que s'appuient de nombreux westerns. 

De nombreux facteurs ont contribué à une situation extrêmement violente au Far West, pendant les 200 ans précédant la période retranscrite dans les films westerns. Les grands espaces arides, escarpés et la résistance opposée par les occupants indigènes lésés de leurs terres ont fait que toute tentative de déplacement vers l'ouest signifiait prendre risque sérieux.

Dès le début du XVIIe siècle, lorsque les colons britanniques ont pris racine sur la côte Est du Nouveau Monde, le vaste Far West s'est montré prometteur. Au cours des trois siècles suivants, chasseurs, explorateurs et prospecteurs ont ouvert la voie, se battant pour franchir des cols de montagne gelés, traverser des déserts arides et des terrains hostiles. Non loin de là, des colons et des agriculteurs en chariots, puis des desperados, des cowboys et des bandits, se hâtaient vers l'Ouest sur les longues pistes.

Piste de terre au Far West

 

Les frontières initiales des États-Unis souverains ont été fixées en 1783, avec le traité de Paris à la fin de la guerre d'indépendance américaine. La nouvelle nation était délimitée par le Canada au nord, la Floride au sud et le puissant fleuve Mississippi à l'ouest, mais cette frontière étant juste liquide elle a constamment été repoussée vers l'Ouest.

Le territoire autour et au-delà de la frontière occidentale était énorme, mais loin d'être vide.

Les tribus amérindiennes avaient longtemps vécu sur ces terres et beaucoup se sont férocement défendues contre les colons qui empiétaient sur leur territoire, mais elles ont été décimées par les armes à feu et les maladies européennes. Les survivants ont été progressivement chassés vers les réserves. Les nouveaux arrivants étaient des hommes de passage, célibataires pour la plupart, des cowboys équipés d'armes à feu (de plus en plus abordables à l'époque ) achetées avec l'argent de la ruée vers l'or. En général, ils protégeaient farouchement ce qui leur appartenait, et étaient concentrés dans des villes construites rapidement et où il n’y avait pas vraiment de d’organisation de la Loi.

Collection de chapeaux de cowboy

Les futurs colons qui se dirigeaient vers l'ouest dans des chariots étaient donc vulnérables à toutes sortes de situations inquiétantes, des intempéries aux raids des Indiens d'Amérique, aux attaques de bandits et aux crimes opportunistes. Alors que les colons, les immigrants et les prospecteurs voyageaient avec tous leurs biens et tout l'argent et l'or qu'ils possédaient, ils devenaient des cibles faciles pour les désespérés, tels que Jack Powers par exemple. Ce bandit de grand chemin irlandais a terrorisé une section d'El Camino Real, une longue route en Californie, et a dominé la ville de Santa Barbara au début des années 1850, jusqu'à ce qu'il soit chassé de la ville par une bande de justiciers.

Une telle justice communautaire se mettait en place un peu partout dans le Far West. De nombreuses colonies frontalières ont adopté leur propre code d'honneur et leurs propres méthodes de maintien de l'ordre, de sorte que, lorsqu'on les avertissait de la présence de bandes de hors-la-loi dans les environs, elles constituaient un groupe pour les chasser ! Et au sein de la communauté les brigands étaient sévèrement punis par les justiciers, voire la population elle-même, et les lynchages devenaient monnaie courante.

En plus de cette conquête de l'ouest, une culture unique s'est développée autour de l'industrie du bétail.

Un cowboy et son bétail

 

Le terme "cowboy" ( garçon vacher ) était alors considéré comme péjoratif, car il était associé à la criminalité, si bien que les hommes honnêtes travaillant avec le bétail étaient plutôt appelés "bergers". C'était une vie rude, et ils tombaient facilement dans des querelles avec leurs rivaux et voisins.

Certains hommes, dont Billy the Kid, qui n'a jamais été connu comme voleur et qui a tué plus d'hommes par légitime défense que par malveillance, sont devenus hors-la-loi simplement en soutenant le mauvais camp ou en s'associant avec les mauvaises personnes.

Les hors-la-loi héros de westerns

Ces personnages célèbres ont été actifs dans les années 1880, ou plus tard, lorsque, à bien des égards pourtant, le Far West n'était plus aussi sauvage qu’à l’arrivée des colons.

Billy the Kid

William H Bonney, qui s'appelait aussi Henry McCarty, mais qui sera toujours célèbre sous le nom de Billy the Kid, a eu une courte carrière de hors-la-loi. Au moment de sa mort, à l'âge de 21 ans, il avait censément tué huit hommes.

Il est devenu un fugitif après avoir abattu un forgeron qui l'avait brutalisé lors d'une bagarre dans un bar. Puis, après un vol de bétail, il a pris part à une violente querelle connue sous le nom de guerre du comté de Lincoln au Nouveau-Mexique, dans laquelle il a pris parti et s'est battu avec un gang appelé les Régulateurs. Accusé et plus tard condamné pour avoir tué le shérif du comté de Lincoln, William J. Brady, pendant le conflit, le Kid est resté en liberté pendant un certain temps et a, comme on le sait, tué Joe Grant au Hargrove's Saloon de Fort Sumner, au Nouveau-Mexique. Grant l'aurait poursuivi, mais après que le Kid ait demandé à admirer l'arme de son futur assassin et se soit subrepticement assuré qu'il ne tirerait pas, il l'a abattu en premier. On a de quoi penser que le shérif était vraiment pas très malin ou alors que le Kid était vraiment un beau petit malin plein de charmes trompeurs ! 

Pat Garrett, un autre shérif a capturé le Kid en décembre 1880. Celui-ci fut condamné à mort, mais s'échappa peu de temps après le verdict, tuant ses deux gardes au passage, et resta en fuite pendant deux mois jusqu'à ce que Garrett le retrouve à Fort Sumner. Le Kid est mort le 14 juillet 1881 dans une fusillade avec le shérif, mais celui-ci n’a jamais touché la prime de 500 dollars pour sa capture, parce qu’on a jamais pu prouver que le corps était bien celui du Kid. D’ailleurs en 1949, un homme a prétendu être Billy the Kid. Garrett lui, écrivit plus tard un livre intitulé The Authentic Life of Billy, the Kid. Et si tu veux en savoir plus sur leur histoire, je te conseille de regarder le western “Pat Garrett et Billy the Kid” datant de 1973 dans lequel on retrouve Kris Kristofferson le célèbre chanteur de musique country. Sinon, si ça te parait un peu vieux, tu peux aussi jeter un coup d’œil  au film “Billy the Kid” sorti en 2019.

Collection ceintures de cowboy

Butch Cassidy

Robert LeRoy Parker, plus connu sous le nom de Butch Cassidy, est né en 1866 à Beaver, dans l'Utah, il est l'aîné de 13 enfants d'une famille d'immigrants anglais mormons. Il a commencé sa vie de criminel en volant une paire de jeans, et s'est rapidement orienté vers des vols à plus grande échelle. Vers 1896, Butch a formé le Wild Bunch avec un groupe d'amis. Il a ensuite recruté Harry Alonzo Longabaugh, alias le Sundance Kid. Le gang a connu un immense succès avec les vols de trains, jusqu'à ce qu'il soit remarqué par la Pinkerton Agency. J’explique un peu plus bas ce qu’est cette agence. En 1901, Butch quitte le Far West et s'enfuit en Amérique du Sud avec Sundance, se rend en Argentine, puis au Chili et en Bolivie. Ils ont mené une vie relativement tranquille, probablement ponctuée de quelques braquages de banques, mais on pense que tous deux ont été tués lors d'une fusillade avec la police en novembre 1908, après avoir dévalisé un coursier transportant le butin d'une mine d'argent. Durant toute sa carrière criminelle, Butch a affirmé n'avoir jamais tué personne. Le western le plus connu à propos de ce célèbre personnage est évidemment “ Butch Cassidy et le Kid” avec Robert Redford et le beau Paul Newman. Le film est sorti en 1969. Il relate sa relation avec le hors-la-loi suivant dans notre liste, nommé le Sundance Kid.

Je te mets une photo de Cassidy et sa bande hors-la-loi, tu remarqueras que aucun d'eux ne porte de chapeau de cowboy, une différence de plus avec la représentation dans le western :

Butch Cassidy et sa bande de hors-la-loi

Le Sundance Kid

Né dans une famille baptiste de Pennsylvanie en 1867, Harry Alonzo Longabaugh a travaillé dans un ranch et comme conducteur de bétail jusqu'à ce qu'il commence une vie de crime en volant un cheval. Il a pris le nom de Sundance, d'après la ville où il a été emprisonné pour ce crime, sa seule période derrière les barreaux. Après avoir rejoint la violente bande de Butch Cassidy en 1896, sa carrière a pris son envol avec des vols audacieux. Avec son partenaire de longue date, Etta Place, et Cassidy, il a été poursuivi en Amérique du Sud par des agents de Pinkerton. Il est probablement mort aux côtés de Cassidy en Bolivie en novembre 1908. 

Jesse James

Jesse James et son frère Frank sont diplômés des Quantrill's Raiders de la guerre civile américaine, une milice pro-confédérée responsable de diverses atrocités. Après la guerre, les frères se sont tournés vers le crime violent et ont été parmi les hors-la-loi les plus craints du sud des années 1860 à 1882.

Son gang James-Younger a commis plus de 20 braquages de banques et de trains. Il aurait caché 17 000 dollars après un braquage et ce trésor n’a pas encore été retrouvé. Rien ne prouve qu'ils distribuaient des richesses tel Robin des Bois, mais ils étaient populaires et même des célébrités à l'époque. Les communautés du Missouri les ont protégés malgré l'attrait des énormes primes.

Voici une petite photo de cowboy hors-la-loi Jesse James jeune à gauche et Billy The Kid à droite :

A gauche, Jesse James jeune et à droite Billy The Kid

Tueurs impitoyables, le gang était responsable des meurtres de multiples civils innocents, tristement célèbre, Jesse a tiré à bout portant sur un banquier en plein cœur le 7 décembre 1869, et de deux agents de Pinkerton. L'incapacité de l'agence à faire tomber les frères James a été son plus grand échec. Jesse a finalement été abattu d'une balle dans le dos le 3 avril 1882 par une nouvelle recrue de son gang, Robert "Bob" Ford. Des westerns sur ce grand bandit du Far West il y en a énormément évidemment. Mais l’un d’eux est sorti en 2007 et il se concentre sur la relation entre le hors-la-loi et son futur assassin, il s’agit du film “L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford”. Au casting, on retrouve Brad Pitt et Casey Affleck. 

Un Far West en pleine mutation

L'or et la guerre

Pendant une grande partie de l'époque du Far West , l'ordre public officiel était presque entièrement absent, les autorités s'efforçant de contrôler légèrement un territoire en constante expansion.

Les choses n'ont fait qu'empirer lorsqu'un menuisier du nom de James W Marshall a trouvé de l'or à Sutter's Mill le 24 janvier 1848.

Gravure de la ruée vers l'or

Dans la ruée vers l'or californienne qui suivit, des centaines de milliers d'hommes (pour la plupart) du monde entier arrivèrent dans l'espoir de s'enrichir. Cela a créé une situation sociale explosive, où les seuls lieux de loisirs étaient les bordels, les saloons et les maisons de jeux. Les lois mexicaines n'étaient plus appliquées dans cet état nouvellement américain , et les règles américaines étaient à peine établies avec peu d'hommes de loi pour les faire respecter.

La guerre civile américaine (1861-65) a également eu un impact majeur sur le Far West. Même si celle-ci s'est surtout déroulée à l'Est, elle a laissé de jeunes communautés éclatées et a fabriqué une génération de tueurs expérimentés, lourdement armés et désensibilisés à la violence. Une fois la guerre terminée, certains de ces hommes, parmi lesquels Jesse James et son frère Frank, ont mis leurs compétences au service du braquage de banques.

Un Far West sur les rails

Cependant, la montée de l'anarchie a également entraîné une explosion des investissements à l'ouest à la fin des années 1860. Quatre ans seulement après la fin des hostilités de la guerre civile, le "pic doré" a été enfoncé au Promontory Summit, dans l'Utah, qui reliait symboliquement deux voies ferrées, la Central Pacific et l'Union Pacific, pour créer le premier chemin de fer transcontinental. Il traversait donc l'Amérique d'Est en Ouest, liant les deux océans. Plusieurs ponts ont dû être construits avant que cette ligne Atlantique - Pacifique ne soit réellement opérationnelle. Mais à la fin des années 1870, il était devenu relativement facile de voyager à travers l'étendue des États-Unis en expansion.

Le voyage se faisait en quelques jours en train, contre des semaines ou même des mois en chariot, et cela avec la menace d'une attaque à tout moment. La migration a énormément augmenté, avec de nombreuses femmes et jeunes familles parmi les nouveaux arrivants, les fameux pieds-tendres dans la bande dessinée Lucky Luke. Les biens et les ressources pouvaient être transportés d'un océan à l'autre comme jamais auparavant, ce qui alimentait l'économie de l'Ouest.

Pourtant, pendant la pose de la voie ferrée, les compagnies ferroviaires ont décimé le nombre de bisons sauvages dans les plaines, employant des hommes comme le cowboy William Frederick "Buffalo Bill" Cody, pour les chasser par milliers.

Un bison dans les plaines du Far West

Officiellement, massacrer les bisons permettait de fournir de la viande aux cheminots ou de supprimer la menace que les grands animaux représentaient pour les trains, mais cette pratique a surtout supprimé l'une sources principales de nourriture et de vêtements pour les populations amérindiennes. C'est d'ailleurs à ce moment-là que le gouvernement a honteusement forcé les tribus à s'installer dans des réserves.

Le chemin de fer annonçait des changements majeurs, à tel point que certains historiens ont affirmé que son achèvement marquait le début de la fin du véritable Far West, pourtant il y avait encore de nombreuses opportunités pour les hors-la-loi de faire régner la terreur. En effet, d''immenses étendues de terre signifiaient qu'ils pouvaient facilement disparaître en passant par des cols éloignés ou en se cachant dans les bad-lands après leurs méfaits . Le col de Hole-in-the-Wall, dans les montagnes de Big Horn du comté de Johnson, dans le Wyoming, était célèbre pour avoir été utilisé par des gangs tout au long de l'époque du Far West, notamment par le Butch Cassidy's Wild Bunch, et n'a jamais été pénétré par des hommes de loi. La plupart des crimes des hors-la-loi étaient mesquins et opportunistes, motivés par la boisson, la fièvre de l'or et l'absence facteurs de contrôle, tels que la famille et une autorité effective.

La Loi au Far West 

Ceinture de cowboy et son revolver

Naissance de la Loi

L'état de non-droit en Californie, où la population et le taux de criminalité avait augmenté rapidement après la ruée vers l'or, a conduit à la création du Comité de vigilance de San Francisco en 1851.  Cette foule de 700 citoyens s'est immédiatement occupée des infractions présumées, jugeant les criminels présumés sans procès et rendant justice, y compris par pendaison ou par balle. Des comités similaires ont vu le jour au Texas et ailleurs au Far West, et nombre d'entre eux ont été actifs pendant des décennies.

Des organismes privés ont également assumé le rôle d'application de la loi et de protection des biens. La plus connue d'entre elles est donc la Pinkerton National Detective Agency, créée par l'Écossais Allan Pinkerton, un détective et espion pionnier. Il avait été nommé premier détective de Chicago en 1849, puis avait lancé la North-Western Police Agency, qui est devenue les Pinkerton.

Au milieu des années 1850, Pinkerton a été engagé par l'Illinois Central Railroad pour protéger ses trains dans le Far West. C'est après avoir résolu un certain nombre de vols qu'il a rencontré l'avocat de la compagnie, un certain Abraham Lincoln. Une fois élu président et alors que la guerre de Sécession s'intensifiait, Lincoln a choisi Pinkerton pour assurer sa sécurité personnelle et diriger l'Union Intelligence Service (précurseur des services secrets américains). Cette décision s'est avérée judicieuse, car Pinkerton a réussi à sauver la vie de Lincoln en déjouant une tentative d'assassinat planifiée alors que le président se rendait à son investiture.

Après la guerre, Pinkerton a créé une agence privée de maintien de l'ordre à l'Ouest, où des gangs se déchaînaient, dévalisant des banques et des trains. Ses agents, que leurs proies appelaient avec dérision "Pinks", n'étaient pas limités par les frontières de l'État dans leur chasse incessante aux hors-la-loi, du Reno Gang au Wild Bunch. Ils ont poursuivi Butch et Sundance jusqu'en Amérique du Sud, mais Pinkerton n'a pas réussi à attraper Jesse James.

Malgré les groupes d'autodéfense et la poursuite des Pinkertons, certaines colonies étaient connues pour être des "villes hors-la-loi". Pourtant, au fil du temps, même les villes les folles du Far West ont commencé à introduire certaines règles. Tombstone, Dodge City et Deadwood étaient quelques-uns des endroits qui interdisaient le port d'armes dissimulées par les civils dans les limites de la ville. Aujourd'hui encore ces villes sont des lieux mythiques et elles en jouent auprès des touristes ravis de se retrouver en plein western ! Pour lire mon article sur les 10 villes du Far West à visiter en 2021, clique ici !  

Plus tard, il fut également interdit de porter des armes à feu à découvert, de sorte que les cowboys ne pouvaient pas nécessairement arpenter les rues et boire dans les saloons avec des 6 coups accrochés à leurs hanches.

Cela n'a pas empêché les fusillades d'avoir lieu, bien sûr. Le premier duel entre deux cowboys enregistré a eu lieu entre "Wild Bill" Hickok et Davis Tutt en 1865, sur la place de la ville de Springfield, dans le Missouri. Les anciens amis se sont disputés une femme, puis la querelle a empiré jusqu'à ce qu'un duel soit organisé à cause d'une dette de jeu. Contrairement aux représentations de tels combats dans les westerns, les hommes se tenaient de côté pour présenter une cible plus petite et à environ 70 mètres les uns des autres, avant de dégainer leurs armes et de tirer. Tutt s'est manqué et la balle de Wild Bill a transpercé le cœur de son adversaire.

Hickok a été arrêté deux jours après le duel et jugé pour meurtre, mais le juge a déclaré au jury que, bien qu'il soit sans aucun doute coupable d'homicide involontaire, ils pouvaient appliquer la loi non écrite du "combat loyal". Il a été acquitté et a ensuite travaillé au Kansas comme marshal de Hays, shérif du comté d'Ellis et ensuite marshal de la ville d'Abilene. Hickok sera impliqué dans de nombreuses autres fusillades mortelles au Far West alors qu'il était policier, jusqu'à ce qu'il soit finalement relevé de ses fonctions après avoir accidentellement abattu un de ses adjoints.

Des hommes de loi véreux

Au Far West, la seule différence perceptible entre un agent de la force publique et un hors-la-loi armé était souvent l'étoile sur leur poitrine. Il fallait du cran pour porter cet insigne, ainsi qu'une attitude plutôt souple à l'égard de la procédure.

Insigne de shérif

Le 11 avril 1881, Dallas Stoudenmire, le célèbre bandit armé, prêta serment en tant que sixième maréchal de la ville d'El Paso en huit mois et, trois jours plus tard, il fut pris dans une "fusillade de quatre morts en cinq secondes". Sous une pluie de balles, il a causé trois des décès. Puis, lors d'une tentative de vengeance bâclée, Stoudenmire a tiré sur les testicules de son futur assassin et l'a regardé se vider de son sang. Une telle vie ne pouvait se terminer que d'une seule façon : le 18 septembre 1882, il fut abattu par les frères Manning.

Un autre tireur redouté, "Longhair Jim" Courtright, s'est taillé une belle carrière d'homme de loi à Fort Worth, au Texas, réduisant de moitié le nombre de meurtres (principalement en abattant des récidivistes). Mais il est notoire qu'il a utilisé son insigne et sa réputation mortelle pour extorquer de l'argent aux propriétaires d'entreprises, une pratique qui a pris fin brusquement lorsque Luke Short l'a tué en 1887.

Short et Courtright étaient tous deux amis avec Wyatt Earp, un personnage qui a travaillé pendant un certain temps comme homme de loi à Dodge City, avant de s'installer au Texas. Là-bas, sa vie a été sauvée par un dentiste cowboy nommé John "Doc" Holliday et les deux sont devenus proches. En 1879, Earp s'installe dans la ville de Tombstone, une ville minière en plein essor, avec ses frères James, Morgan et Virgil, qui sont alors maréchal de la ville et maréchal adjoint des États-Unis. Un peu moins de deux ans plus tard, leur conflit avec les Cowboys s'est étendu à la plus célèbre des fusillades au OK Corral.

O.K Corral

La fusillade la plus célèbre de l'histoire du Far West, la fusillade au OK Corral à Tombstone, en Arizona, n'a duré que 30 secondes. Au cours de cette demi-minute de chaos et de meurtre, vers 15 heures le 26 octobre 1881, trois hors-la-loi d'un gang connu sous le nom de "Cowboys" ont été abattus alors qu'ils affrontaient les fameux frères Earp et leur ami Doc Holliday.

Cowboys morts après un duel au Far West

Il ne fait aucun doute que cette brève et sanglante fusillade a eu lieu. Mais la véritable fusillade ne ressemblait pas franchement à la manière dont elle a été décrite dans de nombreux westerns et livres. D'une part la véritable scène était bien plus courte en vrai, et d'autre part les tireurs étaient extrêmement proches les uns des autres, se tenant à environ 2 mètres l'un de l'autre lorsque l'échange de balles a commencé. Rien n'avait été prévu au préalable, la quasi-totalité des 30 coups de feu ont été tirés à partir d'armes de poing, et cela ne s'est même pas produit au OK Corral, mais dans un terrain vague sur le côté d'un studio de photographie situé à proximité.

Les Cowboys morts ont été largement effacés de la mémoire collective de l'événement, réduits à des méchants anonymes par rapport au maréchal Virgil Earp et ses adjoints. Mais au moment des faits, il y a tout de même eu une vague de sympathie pour les morts à Tombstone. Les Earps et Holliday ont donc été arrêtés et accusés d'avoir assassiné les frères Tom et Frank McLaury et Billy Clanton, 19 ans, alors qu'ils tentaient de se rendre. Ils ont été jugés et ont passé un peu de temps derrière les barreaux avant d'être finalement acquittés. Mais ce n'était pas la fin de la querelle. Les membres survivants du gang des Cowboys ont tendu une embuscade à Virgil et Morgan, mutilant le premier et tuant le second. En réponse, Wyatt, bien qu'il soit désormais maréchal adjoint après avoir pris la relève de son frère blessé, a décidé de faire justice lui-même. Il réunit ses frères Warren et James et, avec Holliday, mena une troupe à la poursuite des Cowboys à travers l'Arizona. Sa chevauchée de vendetta extrajudiciaire a entraîné la mort de quatre hors-la-loi et des mandats d'arrêt ont été lancés contre ces hommes de loi malhonnêtes.

Dans l'ensemble, la fusillade était une bagarre mineure, bien que mortelle. Mais cela n’a pas empéché qu’elle soit mise en valeur dans différentes oeuvres notamment dans les westerns évidemment. Tu peux d’ailleurs regarder le film de l957, “Règlements de compte à O.K Corral” avec Burt Lancaster.

Peut-être que la fusillade au OK Corral et ses suites violentes ont probablement reçues tant d'attention d'une part parce que la saga faisait appel à de nombreux éléments du Far West, mais aussi parce qu'elle s'est déroulée au moment où cette violente époque touchait à sa fin.

Peu après, la police s'est professionnalisée dans les États du Far West, comme en témoigne la carrière d'un trio de légendaires hommes de loi connus sous le nom de "Three Guardsmen" : Bill Tilghman, Chris Madsen et Heck Thomas, maréchaux adjoints des États-Unis.

Entre 1889 et le début du siècle, ils ont efficacement nettoyé les territoires indiens et le futur État de l'Oklahoma. Ils ont poursuivi les gangs Dalton et Doolin, ce qui a entraîné la mort de Bill Doolin, "Dynamite Dan" Clifton, Richard "Little Dick" West et William "Little Bill" Raidler. Et on leur attribue l'arrestation de plus de 300 hors-la-loi en une décennie, faisant de l'Ouest un endroit beaucoup moins violent et sauvage.

Ville du Far West

Les westerns ont donc à la fois rendu le Far West moins violent qu’il ne l’était réellement tout en le rendant plus glorieux en racontant beaucoup d’histoires de cowboy au grand coeur et avec des principes. La réalité était donc plus dangereuse et peut être donc, plus excitante encore que les films de John Ford ou de Terrence Hill ! 

Quel western as-tu aimé ? Lequel selon toi, est le meilleur western de tous les temps ? Dis-moi tout en commentaire ou sur nos réseaux !





Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.