Vinyle de musique country

Articles Musique Country, Tous Les Articles -

Musique country : 10 albums incontournables

de lecture - mots

Un roadtrip de prévu cet été ? Quelle playlist de musique country pourrait t'accompagner tandis que tu sillonnes l’arrière pays, chapeau de cowboy dans le vent ? Ou tout simplement, quelles chansons pourraient rendre tes trajets quotidiens bien plus intéressants? Quelles musiques country choisir parmi tant de bons morceaux, tu vas me dire.

Pas de panique ! Le sujet du jour devrait te guider dans tes choix.

Rétroviseur et ciel d'été

Pour toi, j'ai en effet sélectionné 10 albums de musique country. 10 albums incontournables par 10 artistes complétement différents les uns des autres. Si tu ne les connais pas encore, alors c'est l'occasion d'écouter et découvrir de la très bonne musique.

La musique country est souvent prise de haut, malmenée et cantonnée à quelques clichés. Or c'est bien plus que des cowboys enquillant des verres de bourbon et qui font de la poussière avec leurs pickups les jours de rodéo. Bon on ne va pas se le cacher , c'est aussi parfois ça ! Dans bien des cas, les chansons  de musique country racontent des histoires d’hommes désespérés à la recherche de quelque chose de plus grand qu'eux, de femmes trompées par les hommes qu'elles aiment, de hors-la-loi en fuite, rongés par la culpabilité. Certaines de ces chansons ont marqué la musique populaire dans son ensemble. Si tu veux en savoir plus sur la musique country et la danse country, je t'invite à lire mon article qui fait le point sur la culture country dans son ensemble, clique vite ici !

Le son de la musique country a considérablement changé au cours de son existence, depuis ses débuts en tant que "musique de péquenaud" jusqu'aux années d'apogée au son des « hors-la-loi » (voir notre article sur l’histoire de la musique country), en passant par ses sonorités modernes apportées par les artistes Pop Country de ses 20 dernières années.

Platine à vinyles en noir et blanc

Que tu sois un connaisseur ou un novice dans ce style musical, les albums que j'ai choisi de te présenter vont te plaire à coup sûr !

1. Ray Charles - Modern Sounds In Country and Western Music (1962)

Avant cet album, Ray Charles avait déjà redéfini la musique une première fois, non sans controverse, en combinant la musique blues et le gospel. Récemment signé chez ABC Records, il a alors entrepris de le faire à nouveau en réinterprétant cette fois des chansons de musique country et western classiques, et en les mélangeant avec du jazz, du blues, de la pop et de la soul. Cela aussi a suscité une controverse. Charles dira plus tard dans une interview : "Vous prenez la musique country, vous prenez la musique noire, vous avez exactement la même chose", offrant ainsi la parfaite réfutation à certains "puristes" de la country, la country étant, bien sûr, un genre enraciné dans les traditions musicales noires et ouvrières.

Malgré ses premiers détracteurs, Modern Sounds a connu un succès immédiat et reste l'un des albums de musique country les plus importants à ce jour. Willie Nelson a déclaré à l'époque que Charles avait "fait avancer la musique country de 50 ans". Chaque chanson de Ray Charles a sa propre histoire. "I Can't Stop Loving You", avec son accompagnement choral saisissant, a notamment atteint la première place des charts Billboard. La chanson "Bye Bye Love" est l'une des meilleures interactions entre Ray et le groupe féminin les Raelettes. Plus qu'un grand album de country, Modern Sounds est l'un des plus grands et des plus influents albums de tous les temps, et tous les fans de musique se doivent de l'écouter.

Extrait de chanson : "Ces heures heureuses que nous avons connues autrefois/ Bien qu'il y a longtemps, elles me rendent encore bleu/ On dit que le temps guérit un cœur brisé/ Mais le temps s'est arrêté depuis que nous sommes séparés" ("I Can't Stop Loving you")

2. Johnny Cash - Folsom Prison (1968)

Il nous a tous eu à "Hello". La prison de Folsom s'est enflammée direct avec ce premier mot lors de son concert dans les murs. Là-bas, c'est une légende, comme dans ma famille tu me diras... Si tu as lu d'autres de mes articles tu sauras que Johnny Cash fait parti de mes chouchoux !

Collection chapeaux de cowboy

À l'époque de l'album, Johnny Cash sort tout juste de ses propres ennuis avec la justice, pourtant il lance à Columbia Records l'idée d'enregistrer un de ses fameux concerts en prison et de le sortir sous forme d'album live. Columbia lui donne le feu vert, et le résultat est l'un des meilleurs albums de musique country et l'un des meilleurs albums live de tous les temps. Cash a adapté la setlist pour l'occasion, en donnant le coup d'envoi avec "Folsom Prison Blues" - comment aurait-il pu ne pas le faire ? Il a continué de les mettre dans sa poche en chantant des chansons d'autres condamnés que lui, de la tragique histoire d'amour "The Long Black Veil" à l'humour de la potence de "25 Minutes to Go". Il termine même le spectacle avec "Greystone Chapel", écrit par Glen Sherley, alors détenu.

Johnny Cash en noir et blanc par Dillan Stradlin / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)

Le fait que Cash n'ait jamais passé plus d'une nuit en prison à la fois a conduit certains critiques à affirmer que ses concerts en prison frisaient l'exploitation ; d'autres soulignent le soutien de Cash à la réforme des prisons et sa croyance en les secondes chances, ainsi que sa capacité à voir les visages humains dans les foules qu'il attirait. Quoi qu'il en soit, cinq décennies après sa libération, la prison de Folsom crépite toujours au son de son concert.

Allez pour le plaisir, je vous mets cette scène fantastique du film Walk The Line:

Extrait de chanson : "Il faut un trousseau de clés pour déménager ici à Folsom/ Mais la porte de la maison de Dieu n'est jamais fermée à clé/ Entre les murs de la prison, mon corps peut être/ Mais mon Seigneur a libéré mon âme" ("Greystone Chapel")

3. Dolly Parton - Coat of Many Colors (1971)

Dolly Parton a porté tellement de casquettes différentes au cours de sa carrière: actrice, auteur, femme d'affaires, philanthrope. Ce n'est donc pas juste de la considérer comme une simple icône des États-Unis. Voici d'ailleurs une petite anecdote prouvant ses qualités de femme d'affaires: quand Elvis Presley lui a demandé s'il pouvait reprendre "I Will Always Love You" en échange de la moitié des droits d'édition, Parton a refusé. Et elle a eu raison puisque quelques années plus tard, elle a gagné "assez d'argent pour acheter Graceland" lorsque Whitney Houston reprendra la chanson pour le film Bodyguard. Mais lorsque Coat of Many Colors est sortie fin 1971, Parton était surtout connue comme la partenaire de duo de Porter Wagoner.

La chanson titre de l'album est l'un des morceaux les plus appréciés de Parton, mariant l'histoire classique de la Bible avec un récit profondément émouvant de la pauvreté de l'enfance de Parton. Les neuf chansons qui suivent sont tout aussi bonnes, des histoires de chagrin à la fois hilarantes (le triangle amoureux mère-fille de "Traveling Man") et poignantes ("If I Lose My Mind", qui s'articule autour d'un acte d'infidélité écrasant). En fin de compte, Coat of Many Colors perdure parce qu'il représente non seulement le meilleur de la musique country, mais aussi le meilleur de la musique populaire - des chansons simples qui donnent l'impression de parler de gens que vous connaissez, chantées droit au cœur.

Extrait de chanson : "En cousant, elle a raconté une histoire/ De la Bible qu'elle avait lue/ D'un manteau de plusieurs couleurs/ que Joseph portait et elle a dit/ "Peut-être que ce manteau vous apportera/ Bonne chance et bonheur"" ("Coat of Many Colors")

Collection ceintures de cowboy

4. Gram Parsons - Grievous Angel (1974)

Après avoir mené The Byrds et The Flying Burrito Brothers vers une fusion de country et de rock 'n' roll, Gram Parsons l'a joué solo. Il n'est malheureusement pas allé bien loin, ne sortant que deux albums avant de succomber à une vie de toxicomanie en 1973, à l'âge de 26 ans. Mais ces deux albums sont parmi les meilleurs du genre, et le second, Grievous Angel, est le chef-d'œuvre de Parsons. Forme la plus aboutie du son "Cosmic American Music" qu'il recherchait depuis des années, Grievous Angel est un album country tissant sa toile dans le rock, le folk et même la soul. Des chansons comme "$1,000 Wedding", "Love Hurts" et "In My Hour of Darkness" - le dernier morceau que Parsons a enregistré - sont emplis d'émotion, grâce à l'harmonie parfaite de la voix de Parsons et de celle de sa compagne Emmylou Harris. Compagne dont nous allons parlé juste après !

Extrait de chanson : "Certains disent qu'il était une star/ Mais il n'était qu'un garçon de la campagne/ Ses chansons simples confessent/ Et la magie qu'il avait en lui/ Si peu possèdent" ("In My Hour of Darkness")

5. Emmylou Harris - Pieces of the Sky (1975)

"Bluebird Wine", écrit à l'origine par Rodney Crowell, était une bonne chanson avant qu'Emmylou Harris n'en enregistre sa version.

Emmylou Harrys et Rodney Crowell par Doug Anderson / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

Cependant, tout comme "All Along the Watchtower" de Bob Dylan avant que Jimi Hendrix ne mette la main dessus, "Bluebird Wine" attendait encore d'exploser telle qu'on la connaît à cette époque. Le morceau ouvre l'album classique de Harris de 1975, Pieces of the Sky, et elle injecte une telle énergie et une telle joie insouciante dans la chanson que celle-ci se révèle complètement .

L'album de musique country démontre l'incroyable éventail musical de Harris au début de sa carrière, du duo décontracté avec Herb Pedersen, "If Only I Could Win Your Love", au déchirant "Boulder to Birmingham", que Harris a écrit pour son ami et collaborateur musical, Gram Parsons, récemment décédé, que nous venons d'évoquer. "Boulder", sans aucun doute l'une des plus grandes musiques country jamais écrites, s'ouvre sur ces paroles : "Je ne veux pas entendre une chanson d'amour/ Je suis montée dans cet avion juste pour voler/ Et je sais qu'il y a de la vie en dessous de moi/ Mais tout ce qu'elle peut me montrer, c'est la prairie et le ciel." Pieces contient un large éventail de morceaux brillants comme "For No One" . Mais au final, c'est "Boulder" qui a le plus hanté les auditeurs. Comme beaucoup de grandes chansons country, il se situe à l'intersection de la ballade et du gospel.

    6. Willie Nelson - Red Headed Stranger (1975)

      L'histoire se déroule ainsi : Un chanteur de musique country hors-la-loi ( voir notre article " Musique country : son histoire") dit à la maison de disque Columbia qu'il veut enregistrer un album concept. Quand ils entendent Red Headed Stranger, ils se demandent ce qu'ils ont entre les mains,ils pensent que c'est juste une démo, pourtant il s'agit de son album. Les chansons sont épurées, en effet, parfois seulement portées par une guitare acoustique ou un piano. Les paroles sont impressionnistes, déconnectées, documentant la solitude, le désespoir, le regret ; en même temps, il y a un courant de violence sous-jacent tout au long de l'album, qui s'attarde sur le passé que le hors-la-loi fuit.

      Cette tension entre le désespoir et la violence du protagoniste de l'album, au centre du pays des hors-la-loi et du western du XIXe siècle, deux sources d'inspiration importantes pour Willie Nelson, ne permet pas toujours une écoute facile.

      Extrait de chanson : "Les lumières de Denver brillent comme des diamants/ Comme dix mille joyaux dans le ciel/ Et personne ne sait où vous allez ni d'où vous venez/ Et on vous juge à votre regard" ("Denver")

        7. Oncle Tupelo - Anodyne (1993)

          Au début des années 90, Uncle Tupelo, un groupe aux racines punk et rock alternatif, a fait la chose la plus punk rock qu'un groupe puisse faire : ils ont fait de la musique country. Au moment de la sortie de leur quatrième et dernier album, Anodyne, le groupe était à son point de rupture. Le résultat a été un exemple marquant de ce qu'est devenu l'alt-country ainsi qu'une rupture qui a conduit à la création de deux groupes : Wilco et Son Volt.

          Anodyne, dont le titre en grec se traduit par "sans douleur", est imprégné de tension, de frustration et de doute, de "Slate" à "New Madrid", une chanson sur un tremblement de terre dans le Missouri en 1811 qui s'ouvre avec du banjo et un couplet classique de Jeff Tweedy. Ailleurs sur l'album, le groupe fait référence à la guerre civile ("Chickamauga"), à la stagnation totale ("The Long Cut") et au mercantilisme qui sévit dans l'industrie de la musique ("We've Been Had"). Le groupe affirme s'être inspiré de la musique country des années 50 et 60, une influence qui se manifeste dans des chansons comme "Give Me Back My Heart" ; cependant, l'album doit tout autant au punk et au rock alternatif. La musique, elle aussi, oscille entre la tradition country et l'ethos punk, le groupe testant les limites des deux genres avec des résultats fougueux.

          Extrait de chanson : "Give back my TV/ It don't mean that much to me/ While you're giving back my things/ Give me back the key to my heart" ("Give me back the key to my heart")

            8. Lucinda Williams - Car Wheels on a Gravel Road (1998)

              Sur le plan des paroles, les chansons de Lucinda Williams ressemblent souvent à des nouvelles impressionnistes, et son chef-d'œuvre de 1998, Car Wheels on a Gravel Road, présente certains de ses meilleurs morceaux: de l'indéfectible portrait-robot de "Drunken Angel", dans lequel Williams décrit "un clochard dans [ses] chaussures en ruban adhésif" qui "a tout lâché", à "Metal Firecracker", dans lequel l'orateur traite d'un amour fini à travers les souvenirs d'un voyage en bus de tourisme à l'écoute de ZZ Top. Chaque histoire, souvenir et émotion est soigneusement évoqué par la voix magnétique et le phrasé de Williams - sans parler de l'art de la chanson et d'une bonne dose de riffs de guitare instantanément mémorisables, de la chaleur qui ouvre "Right in Time" au léchage de "I Lost It".

              Lucinda Williams par Andy Witchger / CC BY (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)

              Musicalement, Car Wheels s'inspire en partie du rock alternatif et du grunge des années 90, tout en étant totalement imprégné des racines de la musique country - folk, blues et gospel. Le dernier morceau de l'album, "Jackson", est essentiellement une élégie gospel pour l'amour perdu, avec son refrain répété : "Une fois que je serai" - à Lafayette, à Vicksburg, à Jackson - "Je ne pense pas que tu me manqueras beaucoup." C'est le morceau de clôture parfait de ce qui pourrait être un album parfait, et il témoigne de la capacité inégalée de Williams à évoquer la douleur par la chanson.

              Extrait de chanson : "Assis dans la cuisine, une maison à Macon/ Loretta chante à la radio/ Odeur de café, d'oeufs et de bacon/ Roues de voiture sur une route de gravier" ("Car Wheels on a Gravel Road")

                9. Kacey Musgraves - Same Trailer Different Park (2013)

                  L'année 2013 était la haute saison pour le bro-country, un mélange de country twang, de rap et de rythmes électroniques. Kacey Musgraves, dont l'approche classique mais progressive de la musique country était un remède indispensable contre la gueule de bois, a fait son apparition.

                  Verres de whisky

                  Elle s'était imposée comme une artiste à suivre avec Same Trailer Different Park. Même à ses débuts sur un grand label, Musgraves écrivait des chansons intelligentes et accrocheuses qui insufflaient une nouvelle vie à la musique country, soit en remettant en question ses normes conservatrices (le "Follow Your Arrow", qui s'adresse aux LGBTQ), soit en proposant un regard plus sombre sur les personnes qu'elle dépeint ("Merry Go 'Round"). Bonne chance pour garder un œil sec en écoutant "Keep It to Yourself", la meilleure chanson de Taylor Swift qu'elle n'ait jamais écrite : "When you're drunk, and it's late/ And you're missing me like hell/ Just keep it to yourself". C'est à dire " Quand tu es bourrée et qu'il est tard/ et que je te manque à mort / garde-le pour toi".

                  Extrait de chanson : "Kelly a pris le bus pour Vegas/ On est tous là à parler d'ordures, à faire des paris/ Des lèvres enroulées autour de nos cigarettes/ Elle a toujours pensé qu'elle était trop bien pour être serveuse" ("Blowin' Smoke")

                    10. Sturgill Simpson - Metamodern Sounds in Country Music (2014)

                      Sturgill Simpson est l'un des auteurs de chansons les plus passionnants travaillant dans le domaine de la musique country aujourd'hui, mélangeant les sons de la soul et de la psychédélie dans son travail. Les hallucinogènes ne sont pas nécessaires pour apprécier la magnifique dérive interstellaire de chansons comme "Turtles All the Way Down" et "Voices", mais si tu décides de t'y mettre, tu seras pardonné d'avoir confondu la voix de Simpson - un instrument aussi puissant qu'émouvant - avec la voix de Dieu. C'est le seul album de musique country sur lequel ton ami qui se défonce et ton ami qui est très porté sur la religion peuvent s'entendre.

                      Le Hall of Fame de la musique

                      Et voilà nous avons fait un petit tour d'horizon de ce que la musique country a fait de mieux jusqu'à présent. Bien sûr, des albums incroyables il y en a bien d'autres, mais il fallait bien choisir et c'est toujours agréable de se balader entre toutes les sortes de musique country qui se font. Si tu veux en apprendre plus sur l'histoire de cette musique, clique ici !

                      J'espère que tu as apprécié les choix que j'ai fait , je t'invite à me donner ta liste sur nos réseaux sociaux! J'adore découvrir de nouveaux artistes.


                      1 commentaire

                      • Nicola

                        Excellent choix d’albums, sans concession! Juste de la très bonne country, authentique et comme on l’aime!

                      Laissez un commentaire

                      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

                      Recevez nos articles dans votre boite email.