Western : Top 18 des meilleurs films de cowboys

Articles Univers Western, Tous Les Articles -

Western : Top 18 des meilleurs films de cowboys

de lecture - mots

Outre le Rock 'n' Roll et la musique country, le western est l’une des contributions majeures de l’Amérique à la culture mondiale. Ce genre  ne se limite pas aux grands espaces sauvages du Far West, aux cowboys, aux chevaux, aux saloons, aux bandits, aux hors-la-loi, aux hommes de loi et aux villes poussiéreuses et désolées du désert. Ce sont aussi des fables morales modernes, même si certains de ces films exposent aussi des personnages et des situations moralement ambigus.

Cowboy sur son cheval

Des nombreux vieux classiques hollywoodiens aux westerns révisionnistes et modernes, j’ai établi une liste des films les plus importants du genre à voir  ou revoir !

Western n°1 : Impitoyable

"Impitoyable" se retrouve souvent au sommet des listes des meilleurs films de cowboys de tous les temps. Il a été écrit, réalisé et produit par Clint Eastwood et met en scène Eastwood lui-même, Gene Hackman, Morgan Freeman et Richard Harris, en d’autres termes un casting de folie ! Le film de 1992 raconte l'histoire d'un fermier et ex-combattant William Munny qui accepte à contrecœur un dernier travail, avec l'aide d'un vieux camarade et d'un tireur novice. Le film supprime tout le vernis que Hollywood a longtemps appliqué au Far West, et traite directement du côté le plus laid de la violence de cette période. Le film a remporté à juste titre quatre Oscars : Meilleur film, meilleur réalisateur pour Eastwood, meilleur second rôle pour Gene Hackman et meilleur montage. 

Photo du film Impitoyable par Getty Image

Western n°2 : Butch Cassidy et le Kid

Avec les grandes stars Paul Newman et Robert Redford, le scénario de William Goldman, qui a remporté un Oscar et la musique classique de Burt Bacharach, “Butch Cassidy et le Kid” est l'un des films les plus emblématiques du cinéma américain de la fin des années 60. Il est sorti en 1969. Vaguement basé sur des faits réels, le film suit les exploits des hors-la-loi Butch et Sundance qui émigrent en Bolivie tout en fuyant la loi. Si tu cherches à en savoir un peu plus sur les hors-la-loi du Far West je t’invite à lire l’article dans lequel je les évoque, notamment ces deux-là. À lire, en cliquant ICI !

Western n°3 : Dead Man

Qualifié de "western psychédélique" par son réalisateur Jim Jarmush, “Dead Man” est un film de cowboys comique sombre de 1995 qui met en scène Johnny Depp, Gary Farmer, Billy Bob Thornton et Iggy Pop, entre autres. Un comptable se transforme en tireur et rencontre un homme indien énigmatique pour son voyage dans "l'autre monde". Oui ce film est bien différent des classiques du genre, mais il a sa place dans la liste parce que justement il apporte une vision plus artistique de cette période, plus grave peut être aussi, plus poétique ça c’est certain.

Collection bottes de cowboy

Western n°4 : Django Unchained

Dans le film du réalisateur Quentin Tarantino, qui se situe au temps du Far West, juste deux ans avant la guerre de Sécession , on suit l'esclave afro-américain Django qui entreprend de sauver sa femme du cruel propriétaire de sa plantation. Le film met en scène Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio, Kerry Washington et Samuel L. Jackson. Le film a connu un grand succès critique et commercial lors de sa sortie en 2012, et a ensuite été nominé pour cinq Oscars. J’adore ce film, pour tout un tas de raison ! J’adore son traitement du sujet de l’esclavagisme dans le Sud des Etats-Unis, les acteurs sont exceptionnels, la musique est très bonne et visuellement c’est un petit bijou !

Western n°5 : Le train sifflera trois fois

Le film “Le train sifflera trois fois” de 1952 est considéré comme l'un des meilleurs films de cowboys jamais réalisés. Il met en scène Gary Cooper, dans le rôle oscarisé du marshall qui est forcé d'affronter seul une bande de tueurs, après que sa propre ville ait refusé de l'aider. Le casting comprend également la sublime Grace Kelly, Thomas Mitchell, Katy Jurado et Lloyd Bridges. Je ne l’ai vu que petite et j’en ai peu de souvenirs mais il devait absolument figurer dans cette liste évidemment, c’est un classique.

Western n°6 : Johnny Guitar

“Johnny Guitar” est un western  de 1954 réalisé par Nicholas Ray et mettant en vedette Joan Crawford, Sterling Hayden, Mercedes McCambridge et Scott Brady. Dans ce film, une tenancière de saloon un poil agressive mais plein de bonne volonté nommée Vienna est suspectée à tort de meurtre et de braquage de banque. Vers la fin du film, elle se retrouve face à sa rivale amère Emma Small, qui accuse à tort Vienna de la mort de ses frères. Des femmes en personnages principaux d’un films de cowboys ça mérite bien d’être sur ma liste ! En effet, dans ce genre et dans bien d’autres, elles ont souvent été cantonnées à des rôles de potiches en détresse. 

Western n°7 : La poursuite infernale

Réalisé par John Ford et mettant en vedette Henry Fonda, Victor Mature, Linda Darnell et Walter Brennan, ce film de 1946 est une nouvelle version de la fusillade de l'OK Corral. “La poursuite infernale” n'est pas l'une des adaptations cinématographiques les plus fidèles de la légende de Wyatt Earp, mais cela n'enlève rien à son côté fort divertissant et à la grandeur de ce film. Je te mets ici un petit extrait du film, entre nous ça a pris un léger coup de vieux, mais c'est vraiment un énorme classique :

Western n°8 : Il était une fois dans l’Ouest

“Il était une fois dans l'Ouest” est un western spaghetti réalisé par Sergio Leone et interprété par Henry Fonda, Charles Bronson, Jason Robards et Claudia Cardinale. Que je trouvais cette actrice sublime quand je regardais ce film enfant ! Pour s'emparer des terres de Sweetwater, le baron des chemins de fer Morton engage des tueurs, menés par un sadique notoire nommé Frank, qui a assassiné le propriétaire des terres, Brett McBain. Cependant, la nouvelle épouse de McBain (et juste veuve), Jill, arrive et devient la nouvelle propriétaire du terrain. Un homme mystérieux qui joue de l'harmonica et un hors-la-loi unissent leurs forces pour protéger la belle veuve et faire échouer le projet de Frank de s'emparer du terrain. Ce chef-d'œuvre, l'un des classiques du genre, est également mis en valeur par l'inoubliable partition du compositeur italien Ennio Morricone. Quand j’étais enfant, j’étais vraiment touchée par le personnage de Charles Bronson dans ce film, avec ses beaux yeux bleus un peu tristes. Et évidemment, on ne peut pas parler de ce film de cowboys sans évoquer la musique de Ennio Morricone ! Probablement l'une des musiques les plus connues au monde, un classique peu importe la catégorie. Pour le plaisir, voi la bande annonce du film, avec forcément cette sublime musique : 

Western n°9 : La vengeance aux deux visages

Le film “La vengeance aux deux-visages” de 1961 est le seul film que l'acteur Marlon Brando ait jamais réalisé. Stanley Kubrick devait à l'origine réaliser le film, mais des différends ont fini par amener Brando à prendre les rênes de la réalisation. Brando a également joué l'un des personnages principaux du film, Rio. Dans ce film, Rio est trahi par son mentor Dad Longworth (Karl Madsen) qui l'abandonne après qu'ils viennent tous deux de fuir leur braquage de banque au Mexique. À cause de cette trahison, Rio se fait attraper et est envoyé en prison. Des années plus tard, Rio s'échappe de prison et part à la recherche de son ancien mentor pour se venger. Dad est devenu shérif à Monterey, en Californie, et appréhende le retour de Rio. 

Collection chapeaux de cowboy

Western n°10 : Pat Garrett & Billy the Kid

“Pat Garrett & Billy the Kid” est un film de 1973 réalisé par Sam Peckinpah. Avec un casting composé de James Coburn, Kris Kristofferson, Bob Dylan (qui a écrit la musique et les chansons du film), Slim Pickens et Jason Robards, il suit l'histoire d'un homme âgé qui est employé par un groupe de riches barons du bétail pour faire tomber Billy the Kid qui se trouve être aussi son vieil ami. En tant qu’amatrice de musique country ce film devait bien évidemment apparaître dans cette liste, pour son casting et aussi bien sûr, pour son point de vue sur l’histoire de Billy The Kid.

Western n°11 : La rivière rouge

“La rivière rouge” est un film de 1948 produit et réalisé par Howard Hawks. Il présente un récit fictif de la première expédition historique de bétail du Texas au Kansas via la piste de Chisholm. Thomas Dunson (John Wayne) et son fils adoptif Matt (Montgomery Clift) se disputent de plus en plus le contrôle de la transhumance, et la situation s'aggrave. Ce film retrace les évènements du début du Far West et la naissance du cowboy, dont je parle moi-aussi mon article “ Cowboy : entre mythe et légende”. 

Western n°12 : La Chevauchée fantastique

“La Chevauchée fantastique” est un film de cowboys de 1939 qui a consolidé le statut de John Ford comme l'un des réalisateurs les plus importants du cinéma américain et a également propulsé John Wayne vers la célébrité. Le scénario a été écrit par Dudley Nichols, qui l'a adapté d'une nouvelle de 1937 "The Stage to Lordsburg" d'Ernest Haycox.

L’histoire se déroule à la fin du XIXe siècle, un groupe d'étrangers monte dans une diligence à destination du territoire du Nouveau-Mexique depuis le territoire de l'Arizona. Au milieu du voyage, ils sont confrontés à la menace de Geronimo et de ses Apaches. L'histoire se poursuit lorsque les passagers commencent à se découvrir et à apprendre quelque chose les uns des autres au cours du voyage. Forcément, ce film est un classique du cinéma, bien qu’il dépeigne le Far West de manière complètement inventée par Hollywood, en particulier dans le cas des amérindiens. 

Western n°13 : Le bon, la brute et le truand

Autre western spaghetti épique du réalisateur Sergio Leone, ce film de 1966 est le dernier et (probablement) le meilleur volet de la trilogie Dollars (après Une poignée de dollars et Pour quelques dollars de plus). Le "Bon" est à la recherche d'une cache d'or volée contre ses rivaux "La brute” et "Le Truand", au milieu de la violence chaotique de la guerre civile. C'est sans doute le plus grand de tous les westerns spaghetti, et l'un des films les plus influents dans ce genre. Clint Eastwood y est à son summum dans le genre cowboy bon et mystérieux.

Western n°14 : L'homme qui tua Liberty Valance

“L’homme qui tua Liberty Valance” est un film de 1962 réalisé par John Ford et mettant en scène James Stewart, John Wayne et Lee Marvin. Un sénateur, d'abord célèbre pour avoir tué un hors-la-loi notoire nommé Liberty Valance, retourne dans la petite ville frontalière pour assister aux funérailles d'un éleveur local. Lorsqu'un journaliste lui demande pourquoi il prend la peine d'assister aux funérailles d'un individu ordinaire, le sénateur raconte un flash-back. Là, il révèle la vérité sur les bonnes actions de son défunt ami. Un autre très bon film de cowboys de Stewart et John Wayne. 

Western n°15 : Josey Wales hors-la-loi

Clint Eastwood a réalisé et joué dans ce film en 1976, le premier de ses plus grands westerns révisionnistes. Le film est une adaptation du roman The Rebel Outlaw : Josey Wales, et raconte le voyage périlleux du personnage principal vers l'Ouest après la guerre civile américaine. En quête de vengeance pour le meurtre de sa femme et de son fils, un fermier du Missouri (Eastwood) se joint à un groupe de pro-confédérés du Missouri mais finit par suivre une bande d’ex-soldats pro-Union, ceux qui ont tué sa famille. Halala, ce film a été culte dans ma famille pendant des années et ma soeur a longtemps été surnommée Josey Wales, pour son caractère fort sympathique comme le personnage de Clint Eastwood ! 

Clint Eastwood

Western n°16 : La prisonnière du désert

Réalisé par John Ford, ce film de 1956 met en scène un vétéran de la guerre civile et son long voyage pour retrouver sa nièce, enlevée par une tribu indienne. Le film met en scène John Wayne, Jeffrey Hunter, Vera Miles, Ward Bond et Natalie Wood. Bien qu'il n'ait reçu aucune nomination aux Oscars pendant cette période, le film a connu un succès au box-office et est maintenant considéré comme un véritable chef-d'œuvre. Le rôle de Wayne, vétéran de la guerre civile à la recherche de sa nièce disparue depuis longtemps, est considéré comme l'un des rôles les plus intéressants et les plus convaincants qu'il ait eu au cours de sa carrière.

Western n°17 : La mort tragique de Leland Drum

Présentant un genre de film de cowboys assez particulier, “La mort tragique de Leland Drum” est un film de 1966 réalisé et coproduit par Monte Hellman, et écrit par Carole Eastman (alias "Adrien Joyce"). Il met en scène Warren Oates, Will Hutchins, Millie Perkins et Jack Nicholson, qui a également été coproducteur. Le film raconte l'histoire d'une femme mystérieuse qui engage deux cowboys pour l'aider dans sa vengeance. Le film n'est pas sorti en salle et n'a été diffusé qu'en partie à la télévision, ce qui en fait un objet obscur et culte (bien que le film soit finalement sorti en DVD en 2000). 

Western n°18 : La horde sauvage

Une bande de hors-la-loi vieillissante se dirige vers un dernier “coup” alors que le traditionnel "Far West" disparaît peu à peu pour laisser place à l'époque "moderne" (le film se déroule en 1913). Réalisé et co-écrit par Sam Peckinpah, ce film de 1969 a suscité une grande controverse en raison de son recours à la violence graphique. Le film est également connu pour son utilisation de la technique du ralenti, qui est considérée comme une technique cinématographique de pointe à cette époque. Aujourd'hui, “La horde sauvage” est considéré comme l'un des films "culturellement, historiquement et esthétiquement significatifs" par le Registre national du film américain.

Des films de cowboys, et des très bons, il y en a énormément. Mes préférés ne font d’ailleurs pas partie de cette liste, je pense notamment à Pale Rider, Danse avec les Loups ou encore Maverick, mais ceux cités dans cet article, sont ceux qui selon moi ont établi les codes du western ou alors complètement révolutionné celui-ci. Dans une future liste, je donnerais en détail mes films de cowboys préférés. 

 

Monument Valley

Si tu penses que d’autres noms auraient dû figurer dans cette liste, je t’invite à les donner en commentaire ! Et si tu veux me donner la liste de tes westerns préférés vas-y aussi. 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.